Les habitudes de vie du Sandre, et ses moeurs

Noms usuels :  Sandre (Stizostedion lucioperca) Provenant d’Europe centrale, le sandre a été importé dans nos eaux au début du XXème siècle. Il s’agit d’un carnassier très prisé par les pêcheurs au posé ou encore par les pêcheurs aux leurres souples. De forme allongée et doté d’un dos bombé, les sandres possèdent, tout comme les perches, deux nageoires dorsales. Leur bouche est largement fendue et leur mâchoire est pourvue de canines et de dents plus petites. Toutefois, cela reste nettement moins impressionnant que l’armement du brochet. Malgré sa combativité plutôt médiocre, le sandre possède tout de même de nombreux atouts. En effet, sa croissance est particulièrement rapide et sa fertilité est assez importante. De plus, il s’adapte bien à des eaux eutrophisées. Ainsi, le sandre est capable de repeupler des plans d’eaux où les brochets ont du mal à se reproduire à cause du manque de frayères adaptées. A la suite de son introduction dans nos eaux, le sandre a connu une explosion démographique assez impressionnante, ce qui a attiré de nombreux pêcheurs de carnassiers. -

 

Famille : Appartenant à la famille des Percidae, il en possède les attributs caractéristiques : deux nageoires dorsales distinctes, la première épineuse, la deuxième avec un ou deux rayons épineux et une vingtaine de rayons flexibles ; les deux premiers rayons de la nageoire anale sont également épineux ; les opercules ont deux rayons épine acérées, très coupantes sur leurs bords inférieurs.
Ses traits particuliers sont une tête assez fine et longue, gueule bien fendue, avec les deux paires de canines très développées sur les mâchoires ; un corps allongé, cylindrique et fusiforme, beaucoup moins bossu que celui de la perche ; une ligne latérale bien marquée, légèrement incurvée ; un pédoncule caudal assez fin, et les lobes de la nageoire caudale nettement arrondis à leurs extrémités. Les écailles sont petites et râpeuses. La couleur varie d'un milieu à l'autre ; généralement le dos est gris verdâtre, strié de rayures ou de marbrures verticales plus foncées. Les flancs sont plus clairs, gris argenté. Le ventre est blanc sauf pour celui du mâle en période de reproduction, qui a alors une teinte plus sombre ; c'est le seul trait dimorphique sexuel fiable.

 

Alimentation: Dans les toutes premières années de sa vie, le sandre se nourrit essentiellement de petits organismes tels que des vers, des larves ou encore des mollusques. Ce n’est que plus tard qu’il s’intéressera à des poissons de plus grosses tailles. A côté de cela, les proies mortes auront de plus en plus d’importance dans son alimentation. A noter que son gosier est particulièrement étroit. Cependant, cela ne l’empêche en rien d’engamer des proies de belles tailles. Il préfèrera tout de même les poissons dont la taille est comprise entre 5 et 10 cm. A un certain moment (dépendant de sa taille), le sandre cherchera à se nourrir essentiellement de proies mortes, sans pour autant abandonner les poissons vivants s’ils sont faciles à prendre. Après avoir passé une période durant laquelle le sandre se nourrit sans relâche, il est possible qu’il reste plusieurs jours sans s’alimenter. En général, les sandres vivent dans des eaux qui ne sont pas trop salées. Ainsi, on les trouvera sans aucun doute dans des petits étangs, des rivières, des canaux ou encore des grands lacs de barrage. A noter que le sandre n’apprécie pas trop la lumière. On le trouvera donc plus facilement en profondeur ou dans des zones d’ombre. Toutefois, à l’aube, les bancs de sandres n’hésitent pas à s’approcher des bordures afin de trouver des petits poissons leur servant de nourriture.

 

Reproduction:

La reproduction du sandre est principalement conditionnée par la température de l’eau. Elle débute donc à partir de 12°C. Cela correspond généralement aux mois d’avril et de mai, suivant les régions. Elle peut même débuter un peu plus tôt dans le sud de la France. Lors de la reproduction, le sandre se dirige vers des frayères. La reproduction se fait généralement sur un sol dur, sableux et graveleux, et dans un milieu peu profond (de 1 à 3 mètres). Etant un poisson lithophage, le sandre préfère déposer ses œufs sur le gravier.

 

Taille :

Ce carnassier peut atteindre 1 mètre et un poids de 15 kilos. De manière générale, la moyenne des prises se situent entre 2 et 3 kg bien que leur taille courante est comprise entre 5 et 7 kg. En France, le sandre est soumis à une taille légale de 40 cm dans la majorité des eaux de 2ème catégorie. Notons tout de même qu’il existe certaines exceptions étant donné que certains départements n’ont aucune taille légale. Il est donc toujours bien important de se renseigner auprès de la Fédération ou auprès du détaillant afin de connaitre parfaitement toute la législation dans votre région concernant ce poisson.