Les habitudes de vie du Goujon, et ses moeurs

Nom scientifique: Gobio gobio.
Famille :
Le goujon appartient au groupe des otophysaires, à l'ordre des cypriniformes et à la famille des Cyprinidés.
Au sein des otophysaires on trouve 4 ordres importants, notamment par leur richesse spécifique : les characiformes (l'ordre du pacu ou encore du
piranha), les siluriformes (poisson-chat, silure, etc.), les cypriniformes (gardon, carpe, tanche, etc.) et les gymontiformes (les gymnotes).

Poids normale : Poids maximal 150 grammes
Taille normale : 10 à 20 cm
Durée de vie : Comme c'est le cas pour la majorité des petits cyprinidés, le goujon ne vit que quelques années. L'âge maximal reporté est de 8 ans.

Description:

Le goujon est vraiment un joli petit poisson, d'aspect dodu qu'on ne peut s'empêcher de trouver sympathique.
Son corps n'est pas aplati latéralement comme chez beaucoup de cyprinidés, il présente au contraire une section presque ronde.
La tête est assez massive et la bouche est largement
inférieur, ce qui est une adaptation à la prise de nourriture sur le fond. Deux barbillons, un de chaque côté de la bouche, permettent au goujon de fouiller efficacement le substrat.
La nageoire dorsale n'est pas longue, le pédoncule caudal est épais.
Les couleurs du goujon et son patron de coloration se fondent bien avec les fonds graveleux de son environnement.
On notera notamment une série longitudinale de taches sombres.

Moeurs:
Ce petit poisson se rencontre en banc, et toujours prêt du fond. Il rechigne à quitter le substrat pour monter dans la colonne d'eau.
Le goujon vit dans les ruisseaux graveleux et les rivières sableuses.
Il n'est pas très tolérant quant aux changements de son biotope. Sa répartition dans la rivière est dépendante des caractéristiques de l'eau et du substrat. Il se trouve dans des eaux relativement bien oxygénées mais présentant quand même un substrat susceptible d'être fouillé. Cette zone médiane des rivières est traditionnellement appelée zone à barbeau. Il faut préciser que la zone de vie du goujon dépasse un peu les limites de la zone à barbeau, aussi bien en amont qu'en aval.
Le goujon passe l'essentiel de son temps à fouiller activement le fond, à la recherche des petits invertébrés dont il se nourrit.
Ce fouilleur infatigable est particulièrement amusant à observer, lorsqu'on sait rester discret, le long des rivières aux eaux claires.

Alimentation:
Le goujon se nourrit sur le substrat qu'il fouille activement. C'est souvent le banc entier qui se nourrit, tous les goujons fouillant le fond en même temps.
Le goujon repère ses petites proies grâce à sa bouche infère et ses barbillons. Il aime les amphipodes, les petits mollusques, les annélides et surtout les larves d'insectes. Mais plus généralement, il consomme tous les petits invertébrés susceptibles d'être avalés.

Reproduction:
La ponte a lieu de mai à juin. Durant cette période, les têtes des mâles deviennent rugueuses et s'ornent de petites excroissances appelées tubercules nuptiaux. Les femelles pondent relativement peu d'oeufs par rapport aux autres cyprinidés. Elles en déposent entre 1 000 à 3 000 en paquets directement sur le substrat. Ils adhèrent aux graviers et ne reçoivent pas de soins parentaux. Ils éclosent en fonction de la température au bout de 15 à 21 jours. La maturité sexuelle est atteinte à 2 ou 3 ans. La durée de vie étant estimée à 3 ans les goujons ne reproduisent en général qu'une fois dans leur vie.