Le Canal Crillon:


Le canal de Crillon a été creusé au XIIème siècle. Mesurant 3,5 km de long, il se situe en limite des communes de L'Isle-sur-la-Sorgue, Le Thor et Velleron.

Au Moyen Âge, les moines de la confrérie des Minîmes eurent pour charge l'assainissement de la zone, très marécageuse. Bien sûr, les eaux de canal servirent à l'irrigation des terres cultivées, mais aussi à produire l'énergie hydraulique quand au XVIIIème siècle s'installèrent deux moulins: l'un pour le blé, l'autre pour le triturage de la garance. C'est à cette époque que furent définis les débits qui devaient alimenter cette branche, par construction d'un ouvrage de calibrage : le barrage de "tête noire".

En 1798, le moulin de Crillon tomba dans le patrimoine public, et il faudra attendre 1855 et de nombreux propriétaires successifs pour que des aménagements permettent un partage équitable de l'eau entre la Sorgue de Montclar et le canal.

Depuis, le moulin ne fonctionne plus. Cependant le droit d'eau reste possession de l'actuel propriétaire et les baux de pêche ont été cédés à l'association de pêche de Velleron ainsi qu'aux "chevaliers de l'onde" en 2008.

La qualité de l'eau du canal est préservée car son alimentation se faisant au "bassin" de L'Isle-sur-la-Sorgue, le cours d'eau contourne la ville par le nord/est, évitant ainsi les grosses pollutions que constituent les rejets des stations d'épuration urbaines et industrielles.

Cependant, le canal a été fragilisé par la maladie du chanvre coloré qui atteint les platanes, ainsi que la disparition des ormes et des prairies. Ce changement dans le paysage a bouleversé la flore et la faune. Et les hommes n'ont pas épargné ce lieu qui n'était pas entretenu.

Les chevaliers de l'Onde ont entrepris de réparer ce que la nature et les hommes ont fait subir au canal. Lourde tâche! Six années ont été nécessaires pour réaliser, avec l'aide  d'entreprises de travaux publics et nombreux autres bénévoles,  le sauvetage de  ce patrimoine aquatique, tout  en lui donnant une nouvelle vie avec la création d'un sentier de découverte.

Il a fallu couper les arbres morts, dégager la végétation qui obstruait le lit, débroussailler les berges, aménager un sentier, replanter, prévoir la signalétique et les lutrins explicatifs... Le labeur n'a pas manqué, le courage non plus.

Le canal Crillon est alimenté par la Durance à hauteur de la Chartreuse de Bonpas. Il descend en direction du nord et sépare la commune d’Avignon de celle de Morières, et le Pontet de Vedène.
Son entretien est assuré par l’Association du Canal Crillon habilitée à percevoir les taxes d’arrosage des riverains.
Ce canal d’irrigation est doté de cinq filioles principales. Au Pontet, la filiole Saint-Martin apparaît sur les abords de la route de Saint-Saturnin, longe le stade de Fargues et la rue Gustave Courbet, traverse la Gravière et l’avenue Charles de Gaulle et se jette dans la roubine de Morières et Cassagne.